Mes Outils

Les pratiques dont je m’inspire

Ces pratiquent visent à affiner l’écoute, le ressenti et l’expression du corps dans ses dimensions physiques, émotionnelles, mentales-imaginaires.
Se (re)connecter à Soi, à l’intelligence sensible de son corps, à sa créativité, approfondir l’expérience et le plaisir d’être un.e humain.e incarné.

somatique et transe

LE LIFE-ART PROCESS

LE LIFE-ART PROCESS est une pratique artistique holistique qui se base sur la connexion fondamentale qui existe entre l’art et la vie, le corps et l’esprit. Son champ d’application va de la performance à la thérapie (et inversement !).

Les outils d’exploration et d’expression sont basés sur le mouvement et la créativité. Ils éveillent et stimulent le corps dans ses dimensions physique, émotionnelle et mentale-imaginaire-poétique, autant pour nourrir la pleine conscience de notre expérience intérieure que pour enrichir son expression et les interactions avec l’environnement (humain, nature, architecture…)
Autour d’un thème, le processus créatif agit par le biais d’allers retours entre différents supports artistiques (travail somatique, danse, dessin, écriture, voix, argile…), et permet de mettre en lumière et en mouvement les forces engagées, de révéler nos besoins, défis, envies…
C’est avec le matériau généré (poème, danse…) que nous sommes invité.es à dialoguer et à faire des choix créatifs, au service d’une intention personnelle.
Individuellement et collectivement, ce travail a le pouvoir de nous surprendre nous-mêmes, de stimuler des ressources inattendues, porteuses de dynamiques et de possibilités nouvelles, et de nourrir une relation féconde entre notre art et notre vie.
Les danses qui émergent donnent l’occasion de voir autant que d’être vu.e, d’être source d’inspiration et d’inspirer, d’apprivoiser et de se familiariser avec l’espace de création, de prendre des risques et d’innover tout en agrandissant son espace de sécurité intérieur.

Un modèle de communication précis est utilisé, pour favoriser la conscience et l’appropriation de son expérience, favoriser le respect de nos processus personnels. Il encourage l’authenticité et la bienveillance, le plaisir partagé dans le travail.

Le travail dans et avec la nature permet d’expérimenter un espace-temps différent de celui de nos vies quotidiennes, de s’ouvrir à une sensorialité et une inspiration autres. Comme l’art, la nature a le pouvoir de nous accueillir et de nous connecter au vivant et à ses cycles, à plus grand que soi ; elle est une partenaire et un miroir vivant de nos humanités sensibles et sauvages.

Le rituel. Le travail d’Anna Halprin est basé sur le fait que les humains ont toujours utilisé la danse pour se connecter à ce qui avait du sens pour eux, à leur communauté et aux forces de la nature. Elle a utilisé le rituel dans le cadre artistique, aussi bien pour porter une intention personnelle que des revendications politiques (Planetary Dance, par exemple). Selon Jung, la fonction du rituel est de « mobiliser l’énergie nécessaire pour détourner les forces de l’énergie psychique dans une direction inhabituelle ». Il s’agit de poser un acte créateur dans une intention précise, devant des témoin, comme une étape-clé dans un processus.

changer de regard

LA NEURODANSE

(en cours de formation avec Béatrice Maine)

Grâce aux apports en neurosciences, il devient possible de mieux connaître la manière dont le vivant s’inscrit et se désinscrit, se transforme ou se cristallise dans le corps. Autant dire que c’est pratique pour accompagner consciemment le processus d’apprentissage et de transformation, embrasser plus joyeusement nos résistances naturelles et devenir un artiste de la connaissance et de l’utilisation de notre pouvoir de co-création. C’est super concret, déculpabilisant et stimulant, éclairant, de pouvoir contribuer à sa propre croissance avec douceur, créativité, efficacité et respect de soi !

Tout cela grâce à des processus créatifs utilisant les même outils que le life art process, la formatrice ayant commencé ses recherches en neurosciences en se demandant pourquoi ils fonctionnaient si bien !

liberté

La danse libre

LA DANSE LIBRE permet d’habiter et de mettre en mouvement son corps en se détachant des normes concernant ce qui est joli, juste, bien mal, de se relier à « la source » en nous et autour de nous. Non codifiée par une chorégraphie précise, elle invite à expérimenter le plaisir de la danse, à libérer les tensions, à se connecter à la confiance et à l’intuition du corps, à revenir replonger nos âmes dans la maison du corps, pour vivifier notre danse et notre vie.

Des pratiques de danse libre : Danse des 5 rythmes, Open Floor, Danse Singulière

« Danser libre ? Quand la danse se libère de la référence obligée aux pas à apprendre, à respecter et à suivre; alors redevient possible un rapport plus personnel et vivant à la danse et à ses codes. Alors émerge la possibilité de danses plus singulières. Alors, la danse redevient une aventure de libération ». Marc Guiraud, fondateur de la Danse Singulière

torsion - rituel de mouvement

LE TRAVAIL SOMATIQUE

LE TRAVAIL SOMATIQUE invite à « descendre dans le corps », pour laisser émerger une expérience intérieure de soi et du mouvement qui favorise une présence sensible et élargie à des plans plus inconscients ou subtils.
Il oblige à ralentir et permet de

  • s’ouvrir à de nouvelles perceptions
  • se relier aux couches profondes du corps-esprit (os, muscles, fascias..)
  • entrer dans une écoute subtile du corps intérieur
  • développer son sens kinesthésique (sens du mouvement)
  • nourrir la présence à soi et à l’environnement
  • stimuler de nouveaux chemins de mouvements

Je m’inspire du Rituel de Mouvement (Anna Halprin), Ideokinesis et Mu Shin Mu (Soto Hoffman), Mouvement Sensoriel (Martha Rodezno), et en coanimation avec Brigitte Hébert : de la méthode Feldenkrais.

LE TRAVAIL DES OUTILS D’IMPROVISATION ET LA COMPOSITION Instantanée

L’IMPROVISATION et la COMPOSITION Instantanée développent la capacité à être simultanément en lien avec son expérience intérieure (perceptions physiques, émotions, imaginations) et à répondre créativement à ce qui est en train de se passer autour de soi.
Le travail des outils d’improvisation vise à affiner la perception et la conscience de l’« ici et maintenant » individuel et collectif.
La pratique permet de développer un vocabulaire commun pour composer seul et « ensemble », avec davantage de spontanéité, de liberté de présence et de clarté.
C’est à la fois un travail sur les différentes composantes du mouvement (le temps, l’espace, la force) et sur les interactions.
Travailler avec des contraintes permet de déplacer l’attention sur différents aspects de l’expérience, de stimuler le plaisir du jeu et la dynamique de recherche, de développer, transformer son mouvement, sa danse, enrichir sa palette de possibles.
De nouveaux chemins de mouvement, choix de composition peuvent s’ouvrir ; une plus grande souplesse et vivacité intérieures se manifester.

transe nature

LA TRI IFS

Parmi les Thérapies Relationnelles Intérieures, l’Internal Family System est une méthode qui s’appuie sur la présence, à l’intérieur de chaque être humain, d’un « Soi » : le thérapeute va guider la personne dans la connexion à cet espace-présence intérieur (doué de qualités d’accueil de curiosité de compassion, de bienveillance de soin,  de créativité) à partir duquel les différentes aspects de l’expérience intérieure de la personne guidée vont se manifester et pouvoir être accueillis. La technique consiste à mettre en relation les différentes parts avec le Soi, à créer un dialogue sensible et respectueux de chaque partie qui s’exprime, chacune étant accueillie comme portant une intention positive pour notre système corps cœur esprit.

La créativité et l’intelligence du corps se manifestent, les parts de soi (protecteur.trice.s, manager, blessées vulnérables) engagées dans votre problématique se présentent.

Le travail consiste à les accueillir, les identifier, les rencontrer sans les juger, de manière à pouvoir leur donner forme corps et voix, mieux comprendre les messages l’énergie qu’elles portent. C’est cette rencontre et ce dialogue plus conscient et créatif qui permet une mise en lumière des aspects refoulés, confus, inconscients de l’expérience de la personne. Ce qui était refoulé, caché, honteux, confus, trouve petit à petit des chemins jusqu’à notre conscience dans cette mise en lien avec le lieu de stabilité en « Soi », des voies d’intégration, de guérison.

La partie de soi qui se révèle et s’exprime dans ce cadre dédié à l’intelligence sensible de notre corps cœur esprit  a accès à des ressources cachées, qui se situent sur un autre plan que celui du conscient rationnel quotidien. Cette méthode permet d’entrer profondément en empathie avec soi, avec son histoire et ses mécanismes d’adaptation,   de libérer le stress retenu dans notre système, de toucher en douceur des trauma, de poser des actions réparatrices. Elle vise à réguler et harmoniser notre système corps cœur esprit.

LE CLEAN LANGUAGE ET LES METAPHORES

Crée par David Grove, cette méthode consiste à utiliser (au service de l’intention de la personne accompagnée) la puissance évocatrice, dynamique et transformatrice d’une métaphore et de l’espace pour accéder à des informations inconscientes (ou cachées) qui vont aider l’accompagné à atteindre son objectif. En étant actrice-acteur de sa transformation, du changement qu’il.elle souhaite impulser dans sa vie. 

Le clean language est posture autant qu’une manière de questionner : l’intention est d’éviter les projections de l’accompagnant.e sur l’accompagné. Elle permet à l’accompagné.e de voyager en profondeur dans son propre paysage intérieur, de se l’approprier à travers sa métaphore et d’y découvrir les informations précieuses et inattendues, des ressources dont il.elle a besoin pour éclairer nouvellement sa problématique, sa question, et mettre en oeuvre le pas d’après.